top of page

Accueil    >>    Services    >>    Page actuelle

72 Stats et Tendances chiffrées des freelances en 2023 (Profil, Revenus, Envies, Inconvénients, Lieux, Statuts)

  • Le Studio Tech : Instagram
  • Le Studio Tech : Twitter
  • Le Studio Tech : LinkedIn
72 Stats et Tendances chiffrées des freelances en 2023 (Profil, Revenus, Envies, Inconvénients, Lieux, Statuts)

Déjà bien avant 2023, le marché du travail connaît actuellement une transformation majeure, avec l'émergence croissante des freelances. Ces professionnels indépendants offrent des services en régie à des clients finaux, et leur nombre ne cesse d'augmenter. Dans cet article, nous examinerons les statistiques clés et les tendances qui définissent le paysage du freelancing en France. En nous appuyant sur des données récentes, nous explorerons le nombre de freelances, leur répartition par âge, expérience et genre, ainsi que les domaines d'activité les plus courants. De plus, nous analyserons les revenus moyens des freelances, les raisons qui les poussent à choisir ce mode de travail et les défis auxquels ils sont confrontés. Préparez-vous à plonger dans le monde dynamique et en constante évolution des freelances en France.



Combien y a-t-il de freelances ? Quelques stats...

Les freelances sont des indépendants proposant une prestation en régie à des clients finaux.

L'industrie du freelancing a connu une croissance exponentielle, avec une augmentation de 92% depuis 2009, ce qui représente désormais 1 028 000 freelances en France en 2020 (Eurostat). L'âge moyen des freelances est de 37 ans, et on observe une répartition variée selon les tranches d'âge : 6% des freelances ont entre 21 et 24 ans, 60% ont entre 25 et 39 ans, 33% ont entre 40 et 59 ans, tandis que 1% a plus de 60 ans (Malt, BCG). Concernant l'expérience, 19% des freelances ont moins d'un an d'expérience, 27% ont entre 1 et 3 ans, et 71% ont moins de 5 ans d'expérience (404 Works). En ce qui concerne la répartition par sexe, à l'échelle mondiale, 2 freelances sur 3 sont des hommes, tandis qu'en France, 45% des freelances sont des femmes (Freelance.com, Malt, BCG). Le statut juridique le plus courant parmi les freelances est la microentreprise, représentant 76% des cas (404 Works). En termes d'éducation, 77% des freelances ont un bachelor et 54% ont un master (Malt, BCG).


Résumé :

  • 92% de freelances en plus depuis 2009 (Eurostat)

  • 1 028 000 freelances en France en 2020 (Eurostat)

  • Projections : le nombre de freelances devrait dépasser 1 500 000 entre 2025 et 2030

  • Âge moyen des freelances : 37 ans

  • 6% des freelances ont entre 21 et 24 ans

  • 60% des freelances ont entre 25 et 39 ans

  • 33% des freelances ont entre 40 et 59 ans

  • 1% des freelances ont plus de 60 ans

  • 19% des freelances ont moins d'un an d'expérience

  • 27% des freelances ont de 1 à 3 ans d'expérience

  • 71% des freelances ont moins de 5 ans d'expérience

  • 2 freelances sur 3 sont des hommes à l'échelle mondiale

  • 12% des femmes actives sont des freelances contre 21% pour les hommes

  • 45% des freelances sont des femmes en France

  • 35% des freelances en Europe sont des femmes

  • 76% des freelances sont en microentreprise

  • 10% des freelances sont en entreprise individuelle

  • 8% des freelances sont en société

  • 6% des freelances sont en portage salarial

  • Entre 2009 et 2019, le nombre de TPE de type SAS de 0 à 2 salariés dans les métiers de prestations intellectuelles aux entreprises est passé de 7 380 à 156 000

  • 77% des freelances ont un bachelor

  • 54% des freelances ont un master

  • Répartition des freelances par activité :

    • 29% travaillent dans la tech et la data (développeurs, data scientist)

    • 29% sont designers, photographes ou graphistes

    • 23% travaillent dans la communication et le marketing (social média manager, web marketeur, acquisition manager, consultant en SEO)

    • 7% sont project managers

    • 5% sont commerciaux (business developer)

    • 7% travaillent aux fonctions support



Combien gagne un freelance ? Quels sont leurs revenus...

En ce qui concerne les revenus, le revenu mensuel moyen des freelances est de 470 euros (Statista). Toutefois, il convient de noter que de nombreux freelances ont une activité salariée principale en parallèle de leur activité de freelance. Le taux journalier moyen (ou TJM) chez les freelances s'élève à 471 euros (Malt, BCG). Les revenus varient en fonction des domaines d'activité : les freelances travaillant dans la tech et la data ont un TJM moyen de 492 euros, les designers et graphistes de 394 euros, les professionnels de la communication et du marketing de 388 euros, les project managers de 388 euros, les commerciaux de 678 euros, et les fonctions support de 486 euros (Malt x BCG). En outre, le recrutement d'un freelance prend en moyenne 6 jours, comparé à 6 mois pour un recrutement de salarié avec une entreprise externe et 9 mois en internalisant le recrutement (Gartner).


Résumé :

  • Revenu mensuel moyen des freelances : 470 euros

  • TJM (taux journalier moyen) moyen chez les freelances : 471 euros

  • Répartition du TJM moyen selon les activités :

    • Tech et data : 492 euros

    • Designers, photographes ou graphistes : 394 euros

    • Communication et marketing : 388 euros

    • Project managers : 388 euros

    • Commerciaux (business developer) : 678 euros

    • Fonctions support : 486 euros

  • Recrutement d'un freelance : 6 jours en moyenne

  • Recrutement d'un salarié avec une entreprise externe : 6 mois en moyenne

  • Recrutement d'un salarié en internalisant le recrutement : 9 mois en moyenne



Pourquoi devenir freelance ? Les raisons...

Le choix du freelancing est principalement du à la recherche d'autonomie et de meilleures conditions de travail. En effet, 90% des freelances ont choisi ce statut par choix, et ce pourcentage monte même à 96% pour les freelances travaillant dans le domaine tech (Malt x BCG). De plus, 84% des freelances ne souhaitent pas redevenir salariés (Malt, BCG). Les principales raisons qui les poussent à devenir freelances sont la gestion autonome de leur temps de travail (81%), la possibilité de faire leurs propres choix de carrière (76%), et la liberté de travailler d'où ils veulent (73%) (Malt x BCG).


Résumé :

  • 90% des freelances le sont par choix

  • 96% des freelances tech le sont par choix

  • 84% des freelances ne souhaitent pas redevenir salariés

  • Raisons pour lesquelles les freelances deviennent freelances :

    • 81% pour gérer leur temps comme ils le veulent

    • 76% pour faire leur propre choix de carrière

    • 73% pour travailler d'où ils veulent

  • Répartition des lieux de travail des freelances :

    • Selon Freelance.com :

      • 86% travaillent depuis leur domicile

    • Selon Malt et BCG :

      • 59% travaillent depuis leur domicile

      • 23% travaillent depuis le bureau de leur client

      • 13% travaillent depuis un autre endroit (coworking, bureau personnel)

  • 55% des freelances français travaillent en Île-de-France



D'où travaillent les freelances ? Lieux de travail des indépendants...

Les données révèlent que 59 % des indépendants en France travaillent depuis leur domicile, tandis que 23 % exercent leurs activités dans les locaux de clients. Seulement 13 % optent pour un espace de coworking, une bibliothèque ou d'autres lieux de travail. À l'échelle mondiale, on constate que 86 % des freelances travaillent depuis leur domicile. Une observation intéressante est que 55 % des freelances français exercent leurs activités depuis Paris ou la région parisienne.


Résumé :

  • 59 % des indépendants travaillent depuis leur domicile.

  • 23 % travaillent dans les locaux de clients.

  • 13 % exercent depuis un espace de coworking, une bibliothèque ou autres.

  • À l'échelle mondiale, 86 % des freelances travaillent depuis leur domicile.

  • 55 % des freelances exercent depuis Paris ou la région parisienne.



Quels sont les statuts juridiques des freelances ?

La majorité des freelances en France, soit 76 % d'entre eux, exercent leur activité en tant que micro-entrepreneurs. Environ 10 % optent pour le statut d'Entreprise Individuelle (EI), tandis que 8 % choisissent de se constituer en société (EURL, SASU, etc.). Par ailleurs, 6 % des freelances préfèrent travailler en portage salarial.


Résumé :

  • 76 % des freelances exercent en micro-entreprise.

  • 10 % exercent en Entreprise Individuelle (EI).

  • 8 % exercent en société (EURL, SASU, SARL, SAS, ...).

  • 6 % exercent en portage salarial.



Quels métiers sont exercés par les freelances ? Les postes les plus demandés...

Selon l'étude réalisée par Malt, les données indiquent que 29 % des freelances français exercent dans le domaine de la tech, principalement en tant que développeurs web. L'art regroupe également 29 % des freelances, dont les métiers les plus courants sont designer, photographe et graphiste. On observe que 23 % des freelances travaillent dans le domaine de la communication, occupant des postes tels que community manager, consultant SEO et webmarketeur. Les chefs de projet représentent 7 % de la population freelance, tandis que 7 % occupent des fonctions de support client. Enfin, 5 % des freelances travaillent en tant que commerciaux. Les statistiques de Statista pour l'année 2019 confirment ces tendances, en indiquant que les métiers les plus exercés par les freelances français étaient développeur web, graphiste/designer, rédacteur et traducteur, ainsi que chef de projet/coach en ligne.


Résumé :

  • Selon l'étude de Malt :

    • 29 % des freelances exercent dans la tech, avec comme principal métier développeur web.

    • 29 % également exercent dans l'art, avec comme principaux métiers designer, photographe et graphistes.

    • 23 % exercent dans la communication, avec comme principaux métiers community manager, consultant SEO, webmarketeur, ...

    • 7 % travaillent en tant que chefs de projet.

    • 7 % exercent des fonctions de support client.

    • 5 % travaillent en tant que commerciaux.

  • Statista indique les métiers les plus exercés par les freelances français :

    • Développeur web.

    • Graphiste/Designer.

    • Rédacteur et Traducteur.

    • Chef de projet/Coach en ligne.



Quels sont les risques et inconvénients d'être freelance ?

D'après Statista, le principal inconvénient perçu par les salariés concernant le statut de freelance est la nécessité d'être polyvalent. En effet, les freelances doivent réaliser les missions qui leur sont confiées tout en gérant leur comptabilité, en créant leur site internet et en ayant de bonnes compétences en communication. Pour 54 % des salariés envisageant de devenir freelance, le manque de couverture sociale est considéré comme un inconvénient majeur. Contrairement aux salariés qui bénéficient généralement d'une complémentaire santé payée par leur employeur, les indépendants doivent se procurer leur propre complémentaire santé pour bénéficier d'un remboursement intégral des soins. Toutefois, il est possible de souscrire une assurance maladie professionnelle pour un tarif abordable, généralement entre 20 et 30 € par mois. Enfin, 79 % des personnes souhaitant se lancer en freelance considèrent l'instabilité des revenus comme un inconvénient majeur, bien que certains freelances parviennent à maintenir des revenus stables sur le long terme.


Résumé :

  • Selon Statista :

    • Le principal inconvénient perçu par les salariés est la nécessité d'être polyvalent.

  • 54 % des salariés qui envisagent de devenir freelance considèrent le manque de couverture sociale comme un inconvénient.

  • 79 % des personnes souhaitant se lancer à leur compte trouvent que l'instabilité des revenus du statut de freelance est un inconvénient.



L'essor du freelancing en France reflète une évolution majeure dans le paysage professionnel, avec une croissance exponentielle du nombre de travailleurs indépendants au fil des années. Les statistiques présentées dans cet article dévoilent une réalité dynamique, mettant en évidence la diversité des profils de freelances en termes d'âge, d'expérience, de genre et de domaines d'activité.

Malgré les défis et les inconvénients liés à ce mode de travail, de plus en plus de professionnels choisissent la voie du freelancing pour accéder à l'autonomie, à la flexibilité et à des conditions de travail améliorées. Les revenus moyens des freelances varient selon les domaines d'activité, mais ils démontrent que le freelancing peut être une source de revenu viable pour de nombreux indépendants.

Alors que le freelancing continue de se développer, il est essentiel de comprendre les besoins et les aspirations de cette communauté afin de soutenir leur succès et leur épanouissement professionnel. Les décideurs politiques, les entreprises et les individus doivent collaborer pour créer un environnement propice au développement du freelancing en offrant une protection sociale adéquate, des opportunités de formation et une reconnaissance de la valeur ajoutée des freelances dans l'économie.

Le freelancing offre une voie professionnelle alternative et stimulante pour de nombreux travailleurs en quête de liberté et de contrôle sur leur carrière. En gardant un œil attentif sur les tendances et les statistiques du freelancing, nous pouvons mieux comprendre ce paysage en évolution et exploiter les opportunités qu'il offre.

Sources :

  • Statista

  • freelance.com

  • Malt

  • lesmakers.fr

  • Gartner

  • tool-advisor.fr

  • BCG

  • Business Developer

  • Eurostat

  • 404 Works

Publié le

10/07/2023

LS.png

Le Studio Tech sur BFM Business

LES SERVICES DU STUDIO TECH

Nous déployons des consultants experts fonctionnels et techniques, spécialistes du product management et de l'agilité, au sein de vos équipes, afin de renforcer vos compétences et vous aider à concevoir ou améliorer vos produits numériques.
Trouvez les talents et les projets qui correspondent à vos besoins
Nous transformons votre idée en produit numérique (web / mobile) fonctionnel sur mesure. Nos experts en conception produit vous accompagnent dans la définition de votre idée, tandis que notre studio de développement la concrétise pour vous offrir un produit numérique clé en main.
Concrétisez vos idées en produits web et mobiles performants
En tant qu'organisme de formation, nous proposons un programme complet de formations et de certifications (Scrum / Safe) permettant de préparer au mieux vos équipes à leurs missions de conception et modernisation de produits numériques.
Restez à jour avec votre époque
bottom of page